Les jeunes Hedgehogs gagnent la coupe française grand-est !!!!!

Les jeunes Hedgehogs gagnent la coupe française grand-est !!!!!

Ce weekend, les jeunes H’s se présentaient à leur deuxième grand rendez-vous compétitif de la saison ; la coupe de la ligue française grand-est. Une semaine après la fin du championnat terminé en tant que vice-champions, les jeunes luxembourgeois se qualifièrent lors de cette compétition également pour la finale après avoir battu Nancy et Lunéville à deux reprises sur le score de 11-2 et 11-7. Lors des deux matchs, la défense a montré une certaine solidité en support de bonnes prestations au pitch de Werer et Maramotti.

Les Cometz, vainqueurs de leur tableau, attendaient nos jeunes espoirs en finale pour un remake de la finale de championnat et viser un doublé.

Mais les Beckerichois ne l’entendaient pas ainsi. Un complete game du lanceur Morabito, une défense qui a fonctionné et une équipe qui a tout à coup vu l’intégralité de son lineup frapper la balle ont mis l’équipe d’emblée sur de bons rails. En avant 2 à 1 après le premier inning, les H’s allaient incrémenter leur avance à 9-5 au 4ème inning.

Après un inning blanc, la victoire était dans la poche ; l’équipe jeune des U15 des Hedgehogs remporte ainsi la coupe de la ligue Grand-Est française 2017 !!! Félicitations aux jeunes hommes pour leur persévérance et application aux entraînements qui ont permis d’atteindre un beau résultat sportif, ainsi qu’au coach Gomes de les avoir guidé et qui a souligné après le match les valeurs de ses joueurs. A noter que Luca Morabito a lors des festivités d’après match également reçu le prix du meilleur batteur rookie de la saison. Congrats.

La belle et grande coupe itinérante se verra gravée du nom des Beckerich Hedgehogs pour l’année 2017 et restera dans le clubhouse luxembourgeois jusqu’à l’année prochaine.

Il s’agit du deuxième titre de l’équipe jeune dans l’histoire des Hedgehogs, une décennie après avoir remporté le championnat de cette même région. Quelle belle success story qui se déroule depuis une quinzaine d’années à Beckerich, une zone où la situation démographique n’est pourtant certainement pas favorable vis-à-vis de ses compétiteurs nationaux et internationaux, mais où la passion prime et parvient, de temps à autre, à s’imposer.